top of page
Rechercher
  • christophedevareil

ALERTE (1) : « je n’ai pas ici l’espace nécessaire pour grandir davantage » dit Alice...

Dernière mise à jour : 21 févr. 2022

... (au Pays des Merveilles). Parce que la maison où elle a grandi est devenue trop étroite.

De même, si nous ne faisons pas de notre travail un lieu de croissance personnelle et collective, alors il deviendra inévitablement un lieu d’enfermement et d’épuisement. Et la maison « travail », c’est nos établissements, entreprises, institutions…


La maison peut-elle grandir avec les personnes (je n’ai pas dit « grossir », j’ai bien dit « grandir ») ?

La pénurie de candidats dans les métiers du social atteint un niveau inédit, qui menace certaines missions auprès des plus vulnérables. Globalement, c’est aujourd’hui 10 à 15 % des postes qui ne sont pas pourvus dans ce secteur*… Mais dans d’autres secteurs, pas mieux : nous savons par exemple combien les écoles peinent à recruter des enseignants. Et dans la protection de l’enfance, même constat…

Les métiers de la relation ont-ils cessé d’être attirants ? Le soin de l’être est-il has been ?


Un grand défi de ces métiers centrés sur la personne, c’est de tenir à la fois 3 dimensions :

- Offrir des aides et services concrets à la personne

(logements, connaissances, soins, repères de vie collective, hygiène etc…)

- Veiller à la croissance de chaque personne accompagnée

(et les personnes bousculées par la vie sont TOUJOURS difficiles à accompagner parce

qu’elles sont généralement anxieuses, fuyantes, méfiantes, douloureuses, dépressives,

agressives…)

- Servir la croissance personnelle des accompagnants

(dans un contexte d’exposition intense au stress causé par la désorganisation de l’autre,

avec un risque fort d’épuisement professionnel rapide)


Alors ? Les formations initiales sont un socle de savoir-faire indispensable. Mais comment faire des pratiques professionnelles un lieu de croissance au quotidien ?

Un très gros enjeu dans TOUS nos espaces professionnels est d’apprendre ou réapprendre aux équipes à devenir des espaces de croissance, d’écoute et de soin (‘care’) pour chacun de ses membres ; des cellules vivantes de co-développement :

un « espace nécessaire pour grandir davantage » comme dit Alice, je ne saurai mieux dire.


* Le 25 janvier 2022, l’Uniopss (Union Nationale Interfédérale des Œuvres Privées Sanitaires et Sociales) invite à alerter les élus sur leur capacité à prendre soin de ces métiers fragilisés.


Photo Tim Walker studio : Alice dans la maison trop petite…


28 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page